• Yousfi El Haddi

    21731356_1644007815630423_2414163932702638166_n

    Inspecteur

  • mars 2013
    D L Ma Me J V S
         
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Sondages

    Comment trouvez-vous le blog?

    Voir les résultats

    Chargement ... Chargement ...

Travailler la compréhension de l’oral

Posté par thevestefle le 19 mars 2013

 

Télécharger :   Travailler la compréhension de l’oral

Travailler la compréhension de l’oral

Comprendre n’est pas une simple activité de réception : la compréhension de l’oral suppose la connaissance du système phonologique, la valeur fonctionnelle et sémantique des structures linguistiques véhiculées, mais aussi la connaissance des règles socioculturelles de la communauté dans laquelle s’effectue la communication sans oublier les facteurs extralinguistiques  comme les gestes ou les mimiques. La compétence de la compréhension de l’oral est donc, et de loin, la plus difficile à acquérir, mais la plus indispensable. Introduire une pédagogie de l’écoute pour apprivoiser l’oreille et favoriser le temps d’exposition à la langue étrangère et aux différents types de discours sont nécessaires dès les débuts de l’apprentissage même si l’accès au sens n’est que partiel.

 

Voici quelques points importants à garder en tête pour aider vos élèves à améliorer leur compréhension de l’oral :

1- Préparer à l’écoute

Pour faciliter la construction du sens, il est nécessaire de mettre l’apprenant en situation d’écoute active en lui donnant une tâche précise à accomplir avant l’écoute du document ; il est possible également de le préparer à l’écoute par des activités de remue-méninges (discussion sur le thème ou les aspects culturels abordés, activités ludiques centrées sur le vocabulaire, etc.) : cette stratégie permet d’établir une connivence propice à une situation active d’écoute et se présente comme une aide à la compréhension.

 

 

2- Varier les types de discours

Pour assurer le développement de la compétence, il faut également varier les types de discours, introduire très vite les discours authentiques.

 

3-Diversifier les procédures d’exploitation pédagogiques

Les procédures d’exploitation doivent se présenter comme des aides à la réception et guider l’apprenant vers l’autonomie. Il est également important de les varier :

Questions ouvertes

  • questions orientées ou activités de justification,
  • questions fermées ou grille d’écoute (activité particulièrement efficace avec des documents longs, car elle permet de soutenir l’attention),
  • questionnaires à choix multiple,
  • activités de repérage,
  • grille à compléter,
  • exercices à trous,
  • puzzle ou exercice de reconstruction, etc.,

sans oublier les activités ludiques

  • illustrer,
  • dessiner,
  • mimer

ou les mises en relation iconique (relier un document à un schéma, un tableau, etc.) qui conviennent particulièrement aux niveaux faux-débutants.

4- Partir de ce qui est connu

Un principe capital : toujours favoriser des entrées qui partent du connu des apprenants et ne pas sélectionner, dans un premier temps, des documents où l’opacité culturelle ou la polysémie des discours ou les implicites véhiculés soient trop importants.

Les possibilités offertes par la radio …

Parmi la panoplie des supports oraux, qu’ils soient fabriqués en fonction d’objectifs linguistiques et pédagogiques (comme dans la plupart des méthodes) ou authentiques (cf. chansons, sketches, récits enregistrés, documents enregistrés et publiés avec la revue Le Français dans le monde, etc.), c’est la radio qui offre une mine inépuisable de documents divers et de discours variés : bulletin météo, informations avec titres et développements, publicités, interviews, débats, reportages, sondages, jeux, histoires drôles, récits, faits divers, etc.

Il faut cependant bien distinguer l’oral spontané (conversations à vif ou échanges quotidiens, par exemple) de l’écrit oralisé (informations, discours politique, etc.). Les documents radiophoniques couvrent quasiment l’ensemble des discours, véhiculent la diversité des traits d’oralité, notamment prosodiques, et offrent des contenus très variées et marquées par les variations socioculturelles et affectives de la langue parlée.

… et les difficultés à garder en tête

Il faut reconnaître que cet outil d’information présente de grandes possibilités sur le plan pédagogique, mais ne pas négliger combien l’écoute des émissions radiophoniques, soit en direct, soit en différé et avec plusieurs écoutes grâce aux enregistrements, reste difficile au niveau de la compétence strictement linguistique (débit de la parole, absence de visuel, méconnaissance du référent, etc.) ; d’où la nécessité d’adopter des stratégies afin de favoriser l’accès au sens et faciliter la compréhension globale.

Dans tous les cas, l’univers culturel que véhicule ce médium constitue une clé de voûte pour la didactique des langues. Le contact direct avec l’utilisation réelle de la langue dans des situations de communication réelles constitue l’objectif principal de tout apprentissage. En prise sur la réalité contemporaine et sur des modes de vie et de pensée, les documents authentiques sont aussi une grande source de motivation, mais ont également une valeur de récompense, car l’apprenant peut avoir le plaisir de constater l’aboutissement de ses efforts et de son apprentissage : comprendre la langue de l’autre !

D’après Isabelle Gruca

Pour des informations théoriques ou pédagogiques plus détaillées :
Cuq J.-P. et Gruca I., Cours de didactique du français langue étrangère et seconde, Presses Universitaires de Grenoble, 2002, pages 149-159, 387-401, 404-420.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

 

52clifaturin |
Collecteur de bouchons de l... |
Le Blog des délégués des pa... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lapmsaideauxparentsenmilieu...
| Arrondaz1
| Dominik27